Comment vider l'espace de nos déchets ?

En un demi-siècle, laTerre s'est entourée d'une ceinture de satellites et de détritus qui risquent de freiner la conquête du ciel.Dont la grande majorité (90%)gravite sur une orbite basse (400-1500km d'altitude). Les autres se déplacent à 36 000 km, sur l'orbite géostationnaire.

 

Voici les 6 projets pour vider l'espace :

Le plus puissant :

Un camion-poubelle muni d'un bras-robot :

Le principe : Cueillir les déchets avec une pince : Un vaisseau muni d'un bras-robot irait chercher un à un les débris et pourrait ensuite les entreposer dans la soute d'un véhicule spatiale.

Pour quels débris ? Les plus gros : satellites, étages de fusées.

Avantages : Il est sélectif : comme le laser, le bras-robot permet de s'attaquer à des objets bien précis. On pourrait ainsi lui demander d'aller chercher les plus dangereux, comme les plus gros ou ceux qui risquent d'exploser.

Inconvénients : Les débris, qui tournent sur eux-mêmes, sont difficiles à saisir pour le bras-robot

                       Le prix : prendre rendez-vous avec un débris dans l'espace, a fortiori avec plusieurs, cela coûte très cher !

 

 

Le plus attendu :

Un câble conducteur :

Le principe : Abaisser l'orbite des déchets grâce au champ magnétique terrestre : Les physiciens le savent : lorsqu'un fil est parcouru par un courant électrique et bouge dans un champ magnétique, il est soumis à une force, appelée "force de Laplace". Selon le sens du courant, cette force peut s'opposer au mouvement du fil, ou au contraire l'amplifier. "Et si on se servait de cette fameuse force pour freiner nos débris ? ", se sont dit les ingénieurs... Pour le champ magnétique, pas de problème, celui de notre planète sévit naturellement aux altitudes où évoluent les déchets. Il suffirait donc d'attacher un câble conducteur au morceau de satellite ou de fusée que l'on veut éliminer. La force de Laplace, générée par le déplacement de ces débris autour de la Terre, les ralentirait. Et ils finieraient par retomber sur la Terre au bout de quelques mois.

Pour quels débris ? Les gros objets : satellites ou étages de fusées.

Avantages : Le système est léger

                  Nul besoin d'une fusée pour rapatrier les objets : ils retournent seuls vers la Terre

Inconvénients : Aller accrocher le câble à un déchet dans l'espace coûterait très cher et pourrait s'avérer compliquer,car le débris tourne sur lui-même. Voilà pourquoi on envisage plutôt de les installer sur les satellites avant leur lancement. Enroulé dans un petit boitier, le câble attendrait que le satellite arrive en fin de vie avant d'être déroulé.

                      Le câble devra mesurer plusieurs kilomètres de long pour que ça marche. Un tel attirail tournant autour de la Terre pendant plusieurs mois pourrait heurter les satellites en activiter !

                      Le câble doit être tressé dans un matériau très résistant pour ne pas être sectionné par des débris spatiaux.

 

 

Le plus risqué :

Lasers :

Le principe : Transformer les déchets en gaz : Les chercheurs ont imaginé tirer sur les débris avec des lasers pour les réchauffer, au point de les transformer en gaz. Les lasers seraient installés sur Terre et dirigés par des radars supersensibles, capables de détecter des objets d'un centimètre de diamètre.

Pour quels débris ? Ceux inférieurs à quelques centimètres. Pour des débris plus gros, l'opération serait bien trop coûteuse en énergie.

Avantages : Le déchet disparaît dans l'atmosphère

                  La technologie a déjà été testée pour détruire des objets à très basse altitude

Inconvénients :  Le système est très gourmand en énergie, même pour détruire un petit fragment.

                       Certains matériaux risquent de se fractionner sous l'action du laser et de former de nouveaux mini-débris !

                       La méthode, qui émet beaucoup d'énergie dans l'environnement, est dangereuse. Sur le chemin du laser, l'équilibre thermique de l'atmosphère serait rompu. Même sa composition changerait : des tas de particules chargées feraient leur apparition, avec des conséquences imprévisibles, comme de violentes décharges électriques dans l'atmosphère !

 


Le plus astucieux :

Un filet mobile :

Le principe : Pêcher les déchets au filet : Le système Grasp (pour "Grapple retrieve end secure payload" ; en français 'collecter, récuperer et transporter de façon sécurisée") a été développé par une firme américaine C'estune sorte de nasse tissée dans des polymères suffisamment costauds pour resister à l'érosion causée par les poussières spatiales. Accroché à un petit satellite, ce filet serait mis en orbite grâce à une navette. Il lui suffirait ensuite de déployer puis de se refermer sur les débris.

Pour quels débris ? Les plus gros : satellites, étages de fusées...

Avantages : La structure qui tend un filet est faite de gros boudins gonflables. Comme elle est légère, cela limite le coût de l'envoi dans l'espace.

                  Grasp pourra prendre tous les déchets même ceux qui tournoient dans tous les sens ou qui n'offre aucune prise.

Inconvénients : Les débris capturés devront être ramenés sur Terre par un engin spatial qui coûte très cher

 

 

Le plus collant :

Des panneaux d'aérogel :

Le principe : Un piège en gelée : L'aérogel est un matériau extrèmement poreux : il est constitué à 99,8% de vide ! En pénétrant dans ce matériau, les particules les plus petites sont ralenties : elles creusent de très long tunnels, puis s'immobilisent complètement. Ces panneaux se gorgeraient d'un maximum de ces minuscules déchets, avant d'être renvoyés sur Terre.

Pour quels débris ? Les poussières de quelques dixième de millimètres.

Avantages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site